Journée d’études “Governing the Sustainable Developement”, Paris, 21 septembre 2012

Une journée d’étude internationale sur l’étude du “gouvernement” du développement durable durant les dernières décennies se tiendra à Paris le 21 septembre 2012, organisée par Laure Bonnaud, Pierre Lascoumes, Jean-Pierre Le Bourhis et Emmanuel Martinais.

Le programme est téléchargeable ci-contre : Governing the sustainable development_21 sept_2012

Les travaux (conférences en anglais) se déroulent à Science Po Paris, salle Goguel, 56 rue des Sts-Pères 75007 Paris (Métro St-Germain-des-Prés)

Premier colloque du RUCHE & Assemblée générale : Paris, 6-7 sept 2012

Après trois années de séminaires mensuels et ses deux dernières journées d’études tenues sur les thèmes “Les ressources naturelles” et “Santé et environnement”, ainsi qu’un certain nombre de partenariats, le RUCHE organise son premier colloque à Paris (CNAM et EHESS) les 6 et 7 septembre prochains.

Le thème retenu est “Techniques et environnement” et le programme a été élaboré par le C.A du RUCHE après un appel à communication rédigé par les organisateurs : Stéphane Frioux (LARHRA/Université Lyon 2), Michel Letté (CNAM/Laboratoire HTTP) et Fabien Locher (CNRS/GRHEN-CRH, EHESS).

Vous trouverez ici le programme de la manifestation :  Colloque RUCHE 2012_programme

et le bulletin d’inscription pour ce colloque : Inscription_colloque RUCHE.

Le RUCHE remercie les institutions permettant l’organisation de cet événement : le CNAM, l’EHESS, le R2DS Ile de France, l’IUF et le RTP “Histoire de l’environnement” du CNRS.

 

L’assemblée générale du RUCHE se tiendra le 6 septembre 2012 à 17h30 à l’issue de la première journée du colloque, avec à l’ordre du jour :

– présentation du bilan des activités de l’association au cours de l’année 2011-2012 et du programme des activités 2012-2013

– bilan financier

– réflexion sur l’organisation d’un prochain colloque

– recherche de partenariats financiers et réflexion sur les nouvelles formes d’activités possibles

– réflexion sur les moyens de renforcer l’articulation avec les actions de l’ESEH

Appel à communication : L’engagement dans la Protection de la nature et de l’environnement. Les femmes

Appel à communication pour une journée organisée par l’AHPNE, le LARHRA et l’IRSTEA et qui se tiendra le 14 décembre 2012 à Grenoble (MSH Alpes)

 

La proportion de femmes dans l’histoire des divers mouvements en faveur de la protection de la nature et de l’environnement (PNE) a été très variable. Très rares dans la création des premiers espaces protégés français dans les années 1950-1970, les femmes ont en revanche été fortement majoritaires dans les mouvements de défense des oiseaux et de protection des animaux des pays anglophones et germanophones, et on retrouve une même surreprésentation dans les associations de protection des grands prédateurs en France.

Alors que l’association classique (mais discutée) entre les femmes et la nature suggérerait l’existence d’un engagement fort dans la PNE, la réalité apparaît ainsi plus contrastée. Les liens entre les femmes et la PNE appellent alors un certain nombre de questions :

 

Cartographier et caractériser l’engagement féminin

 

comment évaluer le nombre de femmes dans les différents mouvements de la PNE ?

comme dans d’autres champs historiques et culturels, le nombre et le rôle des femmes posent le problème de leur visibilité ou de leur invisibilité. En d’autres termes, sont-elles absentes véritablement de certains secteurs ou seulement rendues invisibles ?

certains domaines de la PNE ont-ils plus que d’autres attiré des femmes ? Quels sont-ils et peut-on en dégager les raisons ?

certaines périodes et certains contextes nationaux ont-ils été particulièrement favorables à l’engagement des femmes dans la PNE ? Quels enseignements peut-on tirer d’une lecture comparative de la situation française et de celle d’autres pays ? Comment caractériser la présence ou l’absence de femmes et leur engagement dans les différents mouvements français de la PNE ?

Quelle a été leur contribution à la production de connaissances de la nature et de l’environnement ? Quelle place occupent les femmes dans la production d’ouvrages de vulgarisation et de littérature sur la nature ?

 

Sociologie politique de la place des femmes dans la PNE

 

Les femmes ont-elles eu une manière particulière de s’engager dans la PNE ?

Ont-elles eu des motivations qui leur sont propres ?

Y a-t-il des relations entre l’identité sociale féminine et la nature de l’engagement des femmes ? Quelle place occupent dans les discours certaines thématiques comme les questions de sensibilité ou la notion de terre mère ?

Ont-elles fait inscrire de nouvelles questions environnementales à l’agenda politique ?

Ont-elles renouvelé l’analyse des problèmes environnementaux et des solutions qui peuvent leur être apportées ? Quels modes d’action ont-elles privilégiés ?

Et, symétriquement, quelle est la contribution des femmes aux processus de dégradation de la nature et de l’environnement ?

 

Des relations entre environnementalisme et féminisme

 

Quelles femmes se sont impliquées dans la PNE ? Existe-t-il des marqueurs socioculturels pour les femmes engagées dans les mouvements de PNE ?

Des personnalités émergent-elles ? En quoi ont-elles marqué le mouvement de PNE ? En quoi se distinguent-elles des autres femmes engagées ?

L’engagement des femmes en faveur de la PNE s’est-il accompagné d’autres formes d’engagement ?

En particulier, comment l’engagement en faveur de la PNE s’est-il articulé (ou pas) avec les luttes féministes ?

Quels effets leur engagement dans la PNE a-t-il eu sur leurs parcours professionnels et personnels ?

Quels regards les hommes, et les protecteurs de la nature et de l’environnement en particulier, ont-ils porté sur l’engagement féminin en faveur de la PNE ?

Quelles ont été la réception et la diffusion de l’écoféminisme en France ?

 

À travers ces différentes questions, il s’agit en fin de compte de contribuer à saisir ce que les femmes ont fait à la PNE et réciproquement.

Le séminaire associera des communications de chercheurs et des témoignages de femmes qui se sont impliquées dans la PNE en France.

 

Les propositions de communication seront adressées avant le 30 septembreà :

Isabelle Mauz : isabelle.mauz@irstea.fr

Karine Basset : basset.karine@gmail.com

 

Comité d’organisation du séminaire :

Isabelle Mauz, sociologue au centre de Grenoble d’Irstea

Karine Basset, historienne, LARHRA, Université Pierre Mendès-France, Grenoble

Rémi Luglia, Agrégé et docteur en Histoire. Sciences-Po Paris

Valérie Chansigaud, historienne de l’environnement, chercheuse associée à SPHERE, UMR 7219 CNRS-Paris 7

 

Histoire de la protection des oiseaux : séminaire, 21 septembre 2012

Rémi Luglia, docteur en histoire (Centre d’histoire de Science Po), organise avec Valérie Chansigaud (chercheuse associée à SPHERE, UMR 7219 CNRS-Paris 7) et l’AHPNE (Association pour l’Histoire de la Protection de la Nature et de l’Environnement, www.ahpne.fr) un séminaire sur l’histoire de la protection des oiseaux sous le double regard de l’ornithologie et de la société, dans le cadre du centenaire de la LPO (Ligue française pour la Protection des Oiseaux – Birdfair, www.birdfair.fr). Il se tiendra le vendredi 21 septembre 2012 à Paimboeuf.

Ci-dessous, vous pouvez télécharger le programme de la journée.

2012-09-21_Séminaire protection oiseaux PROGRAMME

 

Podcast du witness seminar “The Greenbreakthrough of 1989” dans le cadre du projet “NGOs in Britain”

Un witness seminar a eu lieu le mardi 14 octobre 2010 à l’Institut de Recherche Historique, université de Londres, dans le cadre du projet “Les ONG en Grande-Bretagne”. Il a rassemblé des acteurs majeurs des ONG environnementales en Grande-Bretagne dans les années 80 et 90. La transcription et l’enregistrement de ce séminaire est maintenant disponible à l’adresse suivante. http://www.kcl.ac.uk/innovation/groups/ich/witness/archives/Political/green.aspx

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search