Archives de catégorie : Activités scientifiques du RUCHE

Toutes les activités du RUCHE

Séminaire permanent d’histoire environnementale

Le groupe Jeunes Chercheuses et Jeunes Chercheurs du RUCHE lance une première saison de rencontres afin de discuter de questions relatives aux sources en histoire environnementale à partir de recherches en cours : le Séminaire permanent d’histoire environnementale.

Animée par Samy Bounoua, Alexandre Louverjat et Emma-Sophie Mouret, la deuxième séance, « Les sources privées et leur disponibilité en histoire environnementale », se tiendra le 25 juin à 17h.
Voici le lien Zoom :
https://cnrs.zoom.us/j/98368160305?pwd=uz4MqyhWfUAcqoSL94idbgC28lvWbS.1

ID de réunion: 983 6816 0305
Code secret: B4f968

Animée par Nathan Brenu (Università di Genova / ENSA Nantes), Clémence Gadenne-Rosfelder (EHESS) et Léandre Mandard (Sciences po), la première séance aura lieu le jeudi 22 février de 17h à 19h et portera sur « Paysannerie défunte et histoire orale : un problème d’anachronisme ? »

le RUCHE

More Posts

Follow Me:
Twitter

Les webinaires du RUCHE

Programme 2024

Histoire de l’agriculturemardi 14 mai, 12h30-14h

Stéphanie Lachaud  accueille Niccolo Mignemi et Margot Lyautey pour une discussion autour de l’ouvrage qu’elle a codirigé avec Christophe Bonneuil et et Léna Humbert, Histoire des modernisations agricoles au XXe siècle, PUR, 2021.

Des histoires environnementales du tourisme, du littoral méditerranéen aux montagnes pyrénéennes – mardi 4 juin, 17h-19h

Renaud Bécot accueille Steve Hagimont et Elisa Tizzoni pour une discussion croisée autour de leurs ouvrages respectifs : Pyrénées. Une histoire environnementale du tourisme (France, Espagne, fin XVIIIe-XXIe siècle), Ceyzérieu, Champ Vallon, 2022 ; Tra spiaggia, scoglio, fiume e collina. Turismo e ambiente nelle Cinque Terre e alla foce del Magra nel secondo dopoguerra, Milano, Unicopli, 2022.

Lien zoom : https://uvsq-fr.zoom.us/j/95533671103?pwd=YzhJRm9TWU1sdkJXTHhrRkVsN2FkZz09

Histoire des jardins botaniques –  mardi 16 janvier, 17h-19h

Emilie-Anne Pépy accueille Hélène Blais et Marine Bellego pour une discussion croisée autour de leurs ouvrages respectifs : L’empire de la nature. Une histoire des jardins botaniques coloniaux (fin XVIIIe-années 1930), Champ Vallon, 2023 et Enraciner l’empire. Une autre histoire du jardin botanique de Calcutta (1860-1910), Publications scientifiques du Museum, 2021.

Histoire des pollutionslundi 25 mars, 18h-20h

Charles-François Mathis accueille Renaud Bécot et Gwenola Le Naour, ainsi que Renaud Meltz et Alexis Vrignon  pour une discussion croisée autour de leurs ouvrages respectifs : Vivre et lutter dans un monde toxique. Violence environnementale et santé à l’âge du pétrole, Seuil, 2023 ; Des bombes en Polynésie. Les essais nucléaires français, Vendémiaire, 2022.

Troisième Printemps de l’histoire environnementale

Du 30 mai au 21 juin se tiendra le troisième Printemps de l’histoire environnementale, organisé par le RUCHE (Réseau universitaire de chercheurs et chercheuses en histoire environnementale).

Ce festival déconcentré propose de faire se rencontrer le grand public et des collectifs, associations, institutions, chercheurs et chercheuses. Il y sera question de l’histoire des grands changements provoqués par les activités humaines à l’échelle planétaire, comme des rapports particuliers noués entre les sociétés et leur environnement à l’échelle locale. Les événements proposés dans toute la France visent autant à documenter les racines des bouleversements écologiques présents, qu’à montrer que, dans la diversité des sociétés du passé, nombre d’autres façons de se lier au reste de la nature ont existé. Il s’agit tout à la fois de mieux comprendre le présent et ses impasses, mais aussi les dynamiques qui peuvent nous en sortir, nous en décentrer et enrichir nos représentations du champ des possibles.

Retrouvez ici la carte des événements : http://u.osmfr.org/m/1063359/

Avec des événements préliminaires dès le début du mois de mai, le Printemps de l’histoire environnementale compte 24 événements dans 17 localités françaises (grandes villes comme Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Paris, Toulouse, et plus petites localités comme Vizille en Isère, Pamiers en Ariège, Bazoches-sur-Guyonne dans les Yvelines ou Castellane dans les Alpes-de-Haute-Provence). On y parlera dans des bibliothèques, des musées, des librairies, des salles des fêtes, en plein air dans les champs, en forêt, ou encore dans un parc archéologique, pour évoquer l’histoire des interactions entre la nature et l’art, l’architecture, le travail sous toutes ses formes, l’industrie, les affiches, le sacré et le religieux, le tourisme, les catastrophes, l’agriculture ou l’alimentation. Parmi les stars de l’événement, des ports, des fleuves, des forêts, le canal de Bourgogne, de nombreux animaux, des paysages tramés par les humains et les non-humains du passé, et bon nombre de personnes, connues ou inconnues, qui ont agi pour, avec et parfois contre le reste de la nature.

Cette troisième édition est notamment soutenue par les Archives nationales, l’Association pour l’histoire de la protection de la nature et de l’environnement ou encore le magazine et site de valorisation de la presse ancienne, lié à la BNF, Retronews. Elle est coordonnée par un conseil scientifique de 12 membres venu·e·s d’institutions de la recherche publique française.

Le programme est à télécharger ici.

Le Printemps de l’Histoire environnementale

La deuxième édition du Printemps de l’histoire environnementale est portée par le Réseau universitaire de chercheur.es en histoire environnementale, soutenue par un grand nombre de partenaires associatifs, de médias et d’institutions, et organisé du 1er au 16 juin 2023 dans toute la France.

L’initiative vise à mettre en valeur l’histoire des interactions entre les sociétés et leurs environnement (climat, eau, sous-sols, forêts, animaux, insectes, agriculture, urbanisations, pollutions, techniques, santé, imaginaires, etc.). Les événements sont ouverts à toutes et tous et entendent participer à la construction d’un réseau de personnes, d’institutions et de collectifs intéressés par les questions écologiques et soucieux d’en documenter les causes et les manifestations passées et présentes.

Pour information, la rencontre “Ecrire l’histoire environnementale”, initialement prévue le 12 juin à la Bibliothèque Diderot de Lyon, est reportée au 20 juin, même lieu (salle Parenthèse), mêmes horaires (18h30-20h)