Création du Réseau Mexicain en Histoire Environnementale

La création des Réseaux en histoire environnementale est un processus aussi en cours dans l’Amérique Latine. En effet, vient de naître le Réseau Mexicain en Histoire Environnementale, REMHA (Red Mexicana en Historia Ambiental, en espagnol). Comme le Ruche en France vis à vis de l’ESEH, elle se veut la branche mexicaine de la SOLHA (Société Latino-Américaine en Histoire Environnementale, sigles en espagnol).

L’initiative est venue des universités telles que le CIESAS Golfo, l’Universidad Veracruzana, l’Instituto de Ecología et le Colegio de Tlaxcala. Les chercheurs mexicains concernés, Hipólito Rodríguez, Narciso Barrera Basols, Micheline Cariño, Miguel Aguilar Robledo, José Antonio Ávalos et Rosalva Loreto, ont fait les premiers pas pour créer une autre association nationale.  Manuel González de Molina Navarro, chercheur espagnol de l’Universidad Pablo de Olavidea, fait aussi partie du processus –espérons que cette initiative puisse, bientôt, être possible en Espagne.

La REMHA a programmé une deuxième rencontre fin 2011, à San Luis Potosí. Pour adhérer ou contacter la REMHA: redmha@gmail.com


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
pablocorral (8 avril 2011). Création du Réseau Mexicain en Histoire Environnementale. Le RUCHE. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/qtsc


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.