Avis de parution. Anne-Claude Ambroise-Rendu, Anna Trespeuch Berthelot, Alexis Vrignon (dir), Une histoire des conflits environnementaux.

Fruit d’un colloque organisé à Limoges, Une histoire des conflits environnementaux paraît aux Presses Universitaires de Limoges.

La description détaillée et le sommaire, issus du site de l’éditeur :

Depuis les années soixante-dix, certains conflits environnementaux sont restés dans la mémoire collective comme des moments d’opposition irréductible entre deux systèmes voire entre deux mondes, à l’instar, en France, du Larzac, de Plogoff ou encore de Notre-Dame-des-Landes. En rassemblant des chercheurs d’horizons disciplinaires variés, cet ouvrage entend dépasser ces cas emblématiques pour observer comment, dans les conflits locaux, les relations de l’homme à l’environnement furent interrogées, débattues et parfois remises en cause. Ces contributions s’inscrivent ainsi dans un profond renouvellement des études consacrées à la question du rapport des sociétés à l’industrialisation et à la crise écologique.

Vues d’en bas, saisies au plus près des multiples acteurs qui, sur le terrain, les animent et les font évoluer, les scènes conflictuelles examinées concernent le Japon de l’ère Meiji, les paysages de l’Ain dans les années soixante-dix en passant par les Antilles contemporaines. Elles montrent la variété du répertoire d’action et la manière dont sont conjugués contestation, résistance et négociation. Tour à tour légaux et extra-légaux, ouvertement partisans ou apparemment apolitiques, ces conflits sont donc porteurs de renseignements essentiels sur la construction et la diffusion d’une conscience environnementale sur la longue durée. Le parti pris de l’échelle locale montre alors sa fécondité, rappelant s’il était besoin à quel point Schumacher avait raison en affirmant : « small is beautiful ».


Partie 1 : Lutter contre les risques de pollutions

– Le mouvement contre la pollution minière d’Ashio : moyens et mobilisation (Cyrian Pitteloud)

– La mémoire enfouie d’une contestation anti-nucléaire. La centrale de Bugey dans La Voix de l’Ain, de 1965 à 1971 (Cécile Blatrix)

– La raffinerie « baladeuse » :  contestations, résistances et négociations  en région lyonnaise dans l’après-Feyzin  (1970-1972) (Stéphane Frioux)

– Conflit environnemental  et identité territoriale (Michel Letté)

Partie 2 : Défendre les territoires et les ressources

– Développement touristique et protection de l’environnement : naissance d’une opposition sociale multiforme à la prolifération d’infrastructures dans l’Arc lémanique (1890-1914) (Cédric Humair, Mathieu Narindal)

– Défendre « l’arbre-totem » ?  Les Limousins et le dépérissement des châtaigneraies au début du XXe siècle (Philippe Grandcoing)

– Valorisation hydroélectrique ou préservation du capital touristique ?  Un dilemme économique local (Steve Hagimont)

Partie 3 : La démocratie en jeu :  négociation, contentieux et émancipation 
politique

– Science et barricade : Les conflits dans la construction du barrage hydroélectrique de Tucuruí pendant la dictature militaire brésilienne (Nathalia Capellini Carvalho de Oliveira)

– Un temps trop tôt  Le premier conflit de l’amiante :  Condé-sur-Noireau (1970-1971) (Vincent Porhel)

– Forêt et démocratie  sur la Montagne limousine (Dominique Danthieux)

– Reconnaissance juridique et structuration progressive de l’action associative de protection de l’environnement en France (Ludovic Jomier)

– L’interdiction de l’épandage aérien en France. Des contestations locales aux Antilles à l’interdiction nationale (2009-2014) (Malcom Ferdinand)

– Fabrique spéculative de la ville, faillite écologique et impuissance du droit. Dix ans de luttes environnementales dans le Nord-Est de Montpellier (Aliénor Bertrand)


le RUCHE

Réseau Universitaire en Histoire Environnementale

More Posts

Follow Me:
Twitter


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.