Appel à projet « Société et changements environnementaux » de l’ANR. 25 mai 2012.

L’Agence Nationale de la Recherche publie l’appel à projet suivant dans lequel les sciences humaines et sociales, et notamment les historiens, peuvent trouver toute leur place. La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 25 mai 2012.

Tous les renseignements sont disponibles à cette adresse http://www.agence-nationale-recherche.fr/SENV-2012

« Sciences et sociétés doivent affronter conjointement un double défi : faire face à la multiplicité des changements environnementaux à grande échelle, tout en prenant en compte les dimensions socio-économiques et éthiques mises en évidence par l’Agenda 21 sur le développement durable (Sommet de la Terre, Rio, 1992).

Ces changements conjoints à grande échelle, tant sociétaux qu’environnementaux, requièrent de nouvelles manières d’aborder la science, au-delà du renforcement  des sciences de l’environnement. Il est nécessaire d’impliquer davantage de disciplines, comme les sciences humaines et sociales, et de promouvoir des nouvelles approches interdisciplinaires et systémiques, ainsi que des recherches transdisciplinaires impliquant les acteurs des secteurs publics, privés et de la société civile.

Le programme SOC&ENV (2012-2014) vise à renforcer le leadership de la recherche française et à élargir le champ des sujets couverts par le programme précédent CEP&S (2009-2011), en donnant à la fois plus de force aux questions liées à la dynamique des sociétés humaines et aux verrous de connaissances environnementales :

  • Axe 1 : Verrous de connaissances environnementales aux échelles régionales et décennales (climat, eau et sol)
  • Axe 2 : Connaissances sociales et économiques
  • Axe 3 : Recherche intégrée vers des solutions plus efficaces

Les collaborations internationales sont encouragées avec le Brésil : un accord a été signé avec les fondations brésiliennes des Etats de Sao Paulo (FAPESP) et de Pernambuco (FACEPE) permettant de cofinancer des projets franco-brésiliens. D’autres collaborations internationales sont possibles, notamment avec les pays du Sud. Dans le cadre de l’Espace Européen de la Recherche, les projets KIC Climat sont aussi les bienvenus. »


Laisser un commentaire