Série spéciale Environnement – « La Fabrique de l’Histoire » (France Culture)

France Culture, du lundi 28 mars au jeudi 1er avril : suite aux événements du 11 mars dernier au Japon,

LA FABRIQUE DE L’HISTOIRE (à 9h05) sera consacrée au thème Histoire de l’environnement


Le lundi, grand témoin :

Robert Poujade, ancien maire de Dijon, créateur du ministère de l’Environnement en France, nommé en janvier 1971 ministre délégué auprès du premier ministre, chargé de la protection de la nature et de l’environnement, dans les gouvernements Chaban-Delmas (janvier 1971-juillet 1972) et Messmer (juillet 1972-mars 1973), puis ministre de la protection de la nature et de l’environnement (Gouvernement Messmer, avril 1973-février 1974). Créateur du ministère de l’Environnement en France.


Le mardi, documentaire :

« Plateforme 70 », plateforme utopique

un documentaire de Perrine Kervran et Véronik Lamendour,

En 1946, à la suite de son canular atomique, Jean Nocher fait une série de neuf émissions d’anticipation, consacrée aux futures années 70. Il brosse le portrait d’un monde utopique: accès à l’éducation pour tous, gratuité des denrées de base, égalité des salaires, semaine de 12h, disparition de l’argent, des patrons et des politiques… – portrait qui relève autant des grands thèmes de la science fiction que des utopies traditionnelles.

Mais la série se fait aussi l’écho du côté sombre de cette période d’après guerre : de l’avancée vertigineuse des sciences, à l’ère atomique en passant par la technologie et la course à l’armement, qui fait planer la menace d’une guerre meurtrière entre deux blocs annonçant les prémices de la guerre froide.

C’est l’occasion de découvrir la personnalité particulière de Jean Nocher qui se voyait prophète en son temps, et, de vérifier, avec des témoins de l’époque, si ses préoccupations rejoignaient celles de l’opinion dans ce contexte de reconstruction, d’euphorie et de progrès.

La science était-elle en train de devenir un des rouages du pouvoir et d’entrer dans le champ politique?  Etait-elle aux yeux de l’opinion capable du pire comme du meilleur ou bien l’opinion était-elle plus intéressée par les loisirs, la culture américaine, le jazz et les bikinis?

Avec les témoignages du général  Pierre-Marie Gallois, Paul Robert, Jacques Chardonnier, Philippe Curval, Wiktor Stoczkowski, Dominique Pestre et Jean Ferniot.


Le mercredi, archives :

Table ronde avec archives sur l’histoire des catastrophes naturelles

Emmanuel Garnier, maître de conférences en histoire moderne à l’Université de Caen, enseignant-chercheur au Centre de Recherche d’Histoire Quantitative (CRHQ)

Fabien Locher, historien des sciences. Chargé de recherche au CNRS, auteur notamment de «Le savant et la tempête étudier l’atmosphère et prévoir le temps au XIXe siècle» (éd. Presses Universitaires de Rennes).

Anne-Marie Granet Abisset,  professeur d’histoire contemporaine à l’université de Grenoble, co-directrice de « Histoire et mémoire des  risques naturels » – en duplex de Grenoble


Le jeudi, débat historiographique :

Débat historiographique sur l’histoire de l’environnement

Grégory Quénet, maître de conférences Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, maître de conférences « Histoire environnementale » Sciences Po.

Vincent Lemire, maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée.

Jean-François Mouhot, docteur en histoire au Department of Modern History, université de Birmingham – en duplex de Birmingham

Stéphane Frioux, Agrégé d’histoire, docteur en histoire de l’université Lyon 2, chercheur associé à l’UMR LARHRA Laboratoire de Recherches historiques Rhône-Alpes, membre fondateur du RUCHE, Réseau universitaire de chercheurs en histoire environnementale.

Assemblée générale et renouvellement du CA du RUCHE, 26 mai 2011

Lors de sa prochaine Assemblée Générale ordinaire qui se tiendra à l’occasion de ses journées d’étude à Valenciennes (plan-universite-valenciennes-mont-houy), le 26 mai 2011 à 17h, le Réseau Universitaire des Chercheurs en Histoire Environnementale renouvelle entièrement son Conseil d’Administration.

Vous avez adhéré au RUCHE pour l’année 2010 (incluant l’automne 2009) ?  Nous vous invitons à renouveler cette adhésion si vous ne l’avez pas encore fait pour 2011 : voir ici.

Tout membre du RUCHE, à jour de sa cotisation 2011, peut candidater au Conseil d’administration.

Les candidats devront se déclarer par courriel adressé au secrétaire de l’association, Thomas Le Roux, oekoomeo@wanadoo.fravant le 15 avril, afin que nous puissions procéder aux convocations, incluant le bulletin de vote, dans les délais.

Le vote sera ouvert à tout membre à jour de sa cotisation 2011 : il pourra se faire sur place le jour de l’AG, par procuration auprès d’un membre qui serait présent à l’AG, ou par correspondance. Les modalités seront précisées en même temps que l’envoi de la liste des candidats, après le 15 avril.

ESEH Conference, Turku, 28 juin-2 juillet 2011, dernières informations

Le programme de la conférence ESEH de Turku est désormais accessible sur le site de la conférence : http://eseh2011.utu.fi/?page_id=64.

Un tarif réduit d’inscription est offert aux membres de l’ESEH et si vous vous inscrivez avant le 5 mai.

Il est possible de réserver une chambre dans l’un des hôtels ou à la résidence Petrea, plus abordable (56 euros la chambre single), directement sur ce site. Date limite pour réserver une chambre : 27 mai, mais les organisateurs recommandent de réserver dès que possible, particulièrement pour les chambres les moins chères.

Appel à communication : « Une autre histoire des Trente Glorieuses » (Sept. 2011, dat elimite propositions 15 avril)

Vous trouverez en pièce jointe le texte de l’appel à communication du colloque organisé à l’EHESS par Christophe Bonneuil, Céline Pessis et Sezin Topçu en septembre prochain (12-13 septembre 2011).


Colloque Trente Glorieuses

Les propositions de communication, d’une à deux pages, sont à envoyer avant le 15 avril prochain à celine.pessis@neuf.fr

Il sera demandé aux intervenants retenus d’envoyer un texte complet avant le colloque en vue d’une publication rapide.

Les frais de voyage seront pris en charge.

Comité scientifique :

Soraya Boudia (univ. Strasbourg)

Florian Charvolin (CNRS, UMR Modys-Univ St. Etienne)

Christian Delporte (univ. Versailles St-Quentin)

Stéphane Frioux (ENS de Lyon)

François Jarrige (univ de Bourgogne)

Dominique Pestre (EHESS)

Appel à candidatures : prix de thèse de la SFHU (date limite : 30/04/2011)

La Société Française d’Histoire Urbaine (SFHU) lance en 2011 un concours de thèses ouvert aux jeunes docteurs en histoire urbaine. Par cette initiative, la SFHU vise à encourager de jeunes chercheurs et à permettre une plus large diffusion de leurs travaux.


1. Objet du concours

Le lauréat du concours sera récompensé par une somme de 2000 euros.


2. Conditions de participation

Le prix est ouvert aux docteurs ayant soutenu une thèse d’histoire urbaine rédigée en français entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2010. Les thèses d’habilitation à diri­ger des recherches et les thèses de l’École nationale des chartes ne seront pas retenues.

Sont recevables toutes les thèses qui abordent le fait urbain dans son historicité, quelles que soient la période, la région et la discipline académique (histoire, droit, urbanisme, architecture, histoire de  l’art…) concernées.


3. Constitution du dossier de candidature

Pour s’inscrire, le docteur doit faire acte de candidature en envoyant à la SFHU, un dossier qui comprendra les éléments suivants :

– le formulaire de candidature ci-joint dûment rempli (en version papier et électronique);

– un résumé de la thèse entre 10 000 et 20 000 signes (en version papier et électronique);

– un Curriculum Vitae (en version papier et électronique) ;

– Deux exemplaires de la thèse au format pdf  sur CD ou DVD

5. Procédure d’attribution du prix

Le jury sera composé des membres du bureau de la SFHU. Il examinera l’ensemble des thèses recevables et pourra s’adjoindre des experts extérieurs, français et étrangers.


6. Calendrier

Les candidatures seront enregistrées entre le 1er mars et le 30 avril 2011 (le cachet de la poste faisant foi).

Les résultats seront proclamés en novembre 2011 au plus tard et le prix remis lors de l’AG annuelle et de la journée d’étude de la SFHU en janvier 2012.

Fiche-de-candidature-prix SFHU