Appel à communication : Colloque du GHZH « Littérature et Zones Humides »

Le prochain colloque du Groupe d’Histoire des Zones Humides se tiendra à l’Ecole Nationale Supérieure de la Nature et du Paysage de Blois, les 2 et 3 décembre 2011.

Il sera consacré au thème « Littérature et zone humide » (pour la présentation du thème et l’appel à communication, téléchargez le document suivant :  Colloque-GHZH-Appel a Communication).

Pour tout renseignement : ghzh2011@ensnp.fr

Comité scientifique :
– Corinne BECK (Groupe d’Histoire des Zones Humides, Université de Valenciennes)
– Dominique CHEVALLIER (Groupe d’Histoire des Zones Humides)
– Jean-Michel DEREX (Groupe d’Histoire des Zones Humides)
– Bertrand SAJALOLI (Groupe Histoire des Zones Humides et Université d’Orléans, CEDETE EA 1210)
– Muriel ROSEMBERG (Université d’Amiens, UMR 8504 Géographie-Cités)
– Sylvie SERVAIN-COURANT (Groupe d’Histoire des Zones Humides, Ecole Nationale Supérieure de la Nature et du Paysage et Université de Tours UMR 6173 CITERES)

Journée Histoire de l’Environnement – Bruxelles – 11 mai 2011

Dans le cadre du Groupe de contact FNRS « Histoire de l’Environnement – Réseau Interdisciplinaire » HENRI, une séance aura lieu le mercredi 11 mai 2011 à l’Université Libre de Bruxelles

(LOCAL AW1.124 ;  Plan d’accès (bâtiment A, porte W) : http://www.ulb.ac.be/campus/solbosch/plan.html


Organisée par Chloé Deligne et Isabelle Parmentier, elle aura pour thème « Les acteurs de la protection de l’environnement ».


La protection de l’environnement et l’émergence des préoccupations écologiques se sont imposées progressivement au fil du temps. Cette posture s’articule sur l’identification des objets nécessitant l’attention des chercheurs et des militants, et sur l’engagement d’un certain nombre d’acteurs – médecins, politiciens, botanistes, agronomes… – qui ont fait progresser les connaissances et la lutte contre les nuisances environnementales. Ce savoir s’est notamment forgé par le contact avec d’autres cultures et d’autres natures, hors Belgique. L’objectif de la rencontre est de souligner le rôle de ces acteurs et de ces terrains.


Programme 11 mai 2011 HEnRI :


14h00               Introduction

par C. Deligne (ULB) et I. Parmentier (FUNDP)


14h15-15h00     Conférence inaugurale

Acteurs et objets d’histoire environnementale au Québec

par Stéphane Castonguay, Chaire de recherche du Canada en histoire environnementale du Québec (Université du Québec à Trois-Rivières)


15h15-15h35     Entre protection et exhibition : gestion des populations de gorilles de l’Est (Gorilla beringei) au Congo belge

par Violette Pouillard (ULB)


15h45-16h05     Le collecteur-naturaliste du XIXe siècle, source paradoxale d’une prise de conscience écologique ? Le cas belge

par Denis Diagre (Jardin botanique national de Belgique et ULB)


16h15-16h35     Les archives des mouvements pré-écologistes conservées à Etopia

par Marie-Laurence Dubois (Etopia)


16h45               Clôture des travaux et verre de l’amitié


Les rencontres du groupe de contact HEnRI sont l’occasion d’échanger des informations sur la thématique de l’histoire de l’environnement en Belgique (et ailleurs). Prospectus, annonces de colloques et de parutions récentes sont les bienvenus. Sauf exception, les séances du groupe de contact ne donneront pas lieu à publication.

Parution : Le laboratoire des pollutions industrielles. Paris, 1770-1830

Thomas Le Roux, chargé de recherches au CNRS, membre du RUCHE, et actuellement secrétaire de notre association, vient de publier Le laboratoire des pollutions industrielles. Paris, 1770-1830, chez Albin Michel, collection L’évolution de l’Humanité, 2011 (28 euros).

Ci-dessous vous pouvez télécharger un aperçu de la couverture de l’ouvrage :

LABORATOIRE_POLLUTIONS.

Création du Réseau Mexicain en Histoire Environnementale

La création des Réseaux en histoire environnementale est un processus aussi en cours dans l’Amérique Latine. En effet, vient de naître le Réseau Mexicain en Histoire Environnementale, REMHA (Red Mexicana en Historia Ambiental, en espagnol). Comme le Ruche en France vis à vis de l’ESEH, elle se veut la branche mexicaine de la SOLHA (Société Latino-Américaine en Histoire Environnementale, sigles en espagnol).

L’initiative est venue des universités telles que le CIESAS Golfo, l’Universidad Veracruzana, l’Instituto de Ecología et le Colegio de Tlaxcala. Les chercheurs mexicains concernés, Hipólito Rodríguez, Narciso Barrera Basols, Micheline Cariño, Miguel Aguilar Robledo, José Antonio Ávalos et Rosalva Loreto, ont fait les premiers pas pour créer une autre association nationale.  Manuel González de Molina Navarro, chercheur espagnol de l’Universidad Pablo de Olavidea, fait aussi partie du processus –espérons que cette initiative puisse, bientôt, être possible en Espagne.

La REMHA a programmé une deuxième rencontre fin 2011, à San Luis Potosí. Pour adhérer ou contacter la REMHA: redmha@gmail.com