Archives de catégorie : Varia

Avis de soutenance. Rémi Luglia « L’émergence de la protection de la nature en France (1854-1939) ». 4 janvier 2012

Rémi Luglia soutiendra sa thèse de doctorat intitulée « l’émergence de la protection de la nature en France (1854-1939). La société d’acclimatation, témoin et acteur du courant naturaliste » le mercredi 4 janvier 2012. Le propos de cette thèse est d’éclairer l’émergence de la protection de la nature en France à partir du milieu du XIXe siècle tout en mettant en évidence un courant spécifique : les naturalistes de la société d’acclimatation.

Jury
M. Éric BARATAY, Professeur des Universités, Université Jean Moulin Lyon 3
M. Jean-Noël JEANNENEY, Professeur des Universités émérite, IEP de Paris, directeur de thèse
Mme Geneviève MASSARD-GUILBAUD, Directrice d’études, EHESS
M. Paul-André ROSENTAL, Professeur des Universités, IEP de Paris
M. François WALTER, Professeur ordinaire, Université de Genève

Cette soutenance se déroulera à l’IEP de Paris, salle H405, esc. E, 28 rue des Saints-Pères, Paris 7e.

L’ensemble des renseignements pratiques ainsi que l’argumentaire de la thèse sont téléchargeable ici.

 

7e salon du livre d’histoire des sciences et des techniques « L’homme et l’environnement ». 18-20 novembre 2011, Ivry-sur-Seine.

Du 18 au 20 novembre se tient à Ivry-sur-Seine le salon du livre des sciences et des techniques. Le thème choisi cette année : « L’homme et l’environnement ». Des tables rondes, des rencontres avec les auteurs, des expositions sont l’occasion d’aborder plusieurs questions essentielles.

Comment les relations entre l’homme et l’environnement ont-elles évolué au cours de l’histoire ? En quoi les sciences et techniques ont-elles participé à ces changements ? Quels sont les défis environnementaux et sociaux auxquels nous devons faire face aujourd’hui ? Quels savoirs seront utiles ? Comment envisager l’avenir et s’y préparer ?

Le salon du livre des sciences et des techniques est organisé par la municipalité d’Ivry-sur-Seine en partenariat avec l’Association science technologie société et la Société française d’histoire des sciences et des techniques.

Le programme complet de cette manifestation est téléchargeable ici.

L’histoire de l’environnement à la radio, suite

Après la série consacrée à l’histoire environnementale par « La Fabrique de l’Histoire » du 28 au 31 mars, Fabien Locher, membre du RUCHE, participera le 6 mai 2011 à l’émission « Le Champ des Possibles » sur France Culture (18h20-19h).

Le thème est :

Le destin de l’île de Pâques incarne-t-il celui de l’humanité ?

06.05.2011 – 18:20

Avec Daniel Tanuro, auteur de l’Impossible Capitalisme Vert publié aux éditions La Découverte / les Empêcheurs de Penser en rond.
Luc Folliet, auteur de Nauru, l’île dévastée, comment la civilisation capitaliste a détruit le pays le plus riche du monde. La Découverte
Fabien Locher, historien de l’environnement au CNRS ou à l’EHESS

Journée Histoire de l’Environnement – Bruxelles – 11 mai 2011

Dans le cadre du Groupe de contact FNRS « Histoire de l’Environnement – Réseau Interdisciplinaire » HENRI, une séance aura lieu le mercredi 11 mai 2011 à l’Université Libre de Bruxelles

(LOCAL AW1.124 ;  Plan d’accès (bâtiment A, porte W) : http://www.ulb.ac.be/campus/solbosch/plan.html


Organisée par Chloé Deligne et Isabelle Parmentier, elle aura pour thème « Les acteurs de la protection de l’environnement ».


La protection de l’environnement et l’émergence des préoccupations écologiques se sont imposées progressivement au fil du temps. Cette posture s’articule sur l’identification des objets nécessitant l’attention des chercheurs et des militants, et sur l’engagement d’un certain nombre d’acteurs – médecins, politiciens, botanistes, agronomes… – qui ont fait progresser les connaissances et la lutte contre les nuisances environnementales. Ce savoir s’est notamment forgé par le contact avec d’autres cultures et d’autres natures, hors Belgique. L’objectif de la rencontre est de souligner le rôle de ces acteurs et de ces terrains.


Programme 11 mai 2011 HEnRI :


14h00               Introduction

par C. Deligne (ULB) et I. Parmentier (FUNDP)


14h15-15h00     Conférence inaugurale

Acteurs et objets d’histoire environnementale au Québec

par Stéphane Castonguay, Chaire de recherche du Canada en histoire environnementale du Québec (Université du Québec à Trois-Rivières)


15h15-15h35     Entre protection et exhibition : gestion des populations de gorilles de l’Est (Gorilla beringei) au Congo belge

par Violette Pouillard (ULB)


15h45-16h05     Le collecteur-naturaliste du XIXe siècle, source paradoxale d’une prise de conscience écologique ? Le cas belge

par Denis Diagre (Jardin botanique national de Belgique et ULB)


16h15-16h35     Les archives des mouvements pré-écologistes conservées à Etopia

par Marie-Laurence Dubois (Etopia)


16h45               Clôture des travaux et verre de l’amitié


Les rencontres du groupe de contact HEnRI sont l’occasion d’échanger des informations sur la thématique de l’histoire de l’environnement en Belgique (et ailleurs). Prospectus, annonces de colloques et de parutions récentes sont les bienvenus. Sauf exception, les séances du groupe de contact ne donneront pas lieu à publication.

Création du Réseau Mexicain en Histoire Environnementale

La création des Réseaux en histoire environnementale est un processus aussi en cours dans l’Amérique Latine. En effet, vient de naître le Réseau Mexicain en Histoire Environnementale, REMHA (Red Mexicana en Historia Ambiental, en espagnol). Comme le Ruche en France vis à vis de l’ESEH, elle se veut la branche mexicaine de la SOLHA (Société Latino-Américaine en Histoire Environnementale, sigles en espagnol).

L’initiative est venue des universités telles que le CIESAS Golfo, l’Universidad Veracruzana, l’Instituto de Ecología et le Colegio de Tlaxcala. Les chercheurs mexicains concernés, Hipólito Rodríguez, Narciso Barrera Basols, Micheline Cariño, Miguel Aguilar Robledo, José Antonio Ávalos et Rosalva Loreto, ont fait les premiers pas pour créer une autre association nationale.  Manuel González de Molina Navarro, chercheur espagnol de l’Universidad Pablo de Olavidea, fait aussi partie du processus –espérons que cette initiative puisse, bientôt, être possible en Espagne.

La REMHA a programmé une deuxième rencontre fin 2011, à San Luis Potosí. Pour adhérer ou contacter la REMHA: redmha@gmail.com