Archives de catégorie : Billets

Avis de parution. Antoine Missemer, « Les économistes et la fin des énergies fossiles (1865-1931) ».

Antoine Missemer vient de faire paraître Les économistes et la fin des énergies fossiles (1865-1931) aux éditions Classiques Garnier.

Cet ouvrage, au croisement de perspectives historiques et contemporaines, explore la façon dont les économistes (et observateurs du monde économique) ont progressivement intégré, dans leurs représentations et dans leurs outils, les enjeux énergétiques. Il a pour ambition à la fois de nourrir la réflexion historiographique, et de fournir un regard original sur les rapports qu’entretiennent la discipline et l’expertise économiques, aujourd’hui encore, avec les sujets environnementaux.

Appel à communications. Face à la puissance. Une histoire des énergies alternatives et renouvelables à l’âge industriel. Dijon, mars 2018

François Jarrige (Université de Bourgogne) et Alexis Vrignon (Université de Nantes) organisent un colloque intitulé « Face à la puissance. Une histoire des énergies alternatives et renouvelables à l’âge industriel ». Celui-ci se déroulera à Dijon en mars 2018.

Consulter l’appel à communication

Call for papers.

La date limite pour répondre à l’appel est fixée au 30 septembre 2017.

 

Evénement de restitution du projet ANR-DFG EcoGlobReg. Paris, 20 septembre 2017.

L’équipe française du projet ANR-DFG EcoGlobReg tiendra son événement de restitution qui aura lieu le mercredi 20 septembre à l’auditorium de la Bulac (65 rue des Grands Moulins ; entrée libre dans la limite des places disponibles) de 18 à 20h.

Cette rencontre entend confronter les mobilisations dans ces espaces publics a priori très différents (France et URSS). Elle fait retour sur la période clef de la fin des années 1980 pour mettre les mobilisations actuelles en Russie dans la perspective d’un passé militant aujourd’hui oublié.

Comment les écologistes ont-ils combattu les projets jugés néfastes à la nature comme à la santé publique dans ces deux pays ? Comment l’apprentissage des libertés s’est-il opéré et avec quels modèles ou références ? Pourquoi n’a-t-il pas abouti à l’éclosion d’une société civile verte triomphante dans l’un et l’autre cas ?

La rencontre sera suivi d’un pot informel avec les intervenants.

 

Appel à contributions : Modern and Contemporary France, « Industrial French Food and its Critics »

APPEL A CONTRIBUTIONS
La pratique alimentaire française est imprégnée de contradictions. On admire souvent les Français pour leur culture de la table et leurs habitudes alimentaires supérieures, souvent associées à des choix de produits artisanaux et au repas convivial.  Paradoxalement le complexe agroindustriel français est une puissance globale fondée sur l’utilisation systématique d’engrais chimiques, des méthodes de production intensives, et des pratiques de dumping à l’échelle internationale.  Dans ce numéro spécial de Modern and Contemporary France, intitulé « l’Alimentation industrielle française et ses critiques », ces contradictions seront mises en dialogue les unes avec les autres.  En explorant les transformations de l’alimentation française et ses incohérences depuis la deuxième guerre mondiale, ce numéro remettra en question nos a priori relatifs à la culture alimentaire française et révélera des cultures alimentaires multiples qui n’ont cessé de se développer simultanément depuis la période d’après-guerre.

Parmi les sujets possibles:

•    l’agriculture française dans ses contextes européens, coloniaux, et mondiaux

•    le développement de la restauration rapide

•    le système industriel et ses défis économiques et écologiques

•    la production et consommation coloniales; la transculturation des habitudes et pratiques alimentaires

•    les résistances organisées face au système industriel: manifestations, la Confédération paysanne, les néo-ruraux

•    les méthodes anti-industrielles de production et consommation: le bio, l’agriculture urbaine, les jardins ouvriers, le Slow Food, les AMAP

•    les analyses écocritiques des représentations de l’agriculture dans la litérature, le cinéma, et la culture populaire

•    la contraction de l’agriculture et la désertification de la France rurale

•    Haute cuisine, gastronomie, terroir

•    les nouveaux défis lancés au pouvoir agricole de la France: les nations BRICS, les OGM et les accords commerciaux, les causes portées devant l’OMC

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive, et les contributeurs sont invités à soumettre toute proposition portant sur les enjeux agro-industriels.

Nous vous prions d’envoyer un abrégé de 250 mots, avec également votre curriculum vitae aux deux éditeurs, Venus Bivar et Tamara Whited, à vbivar@wustl.edu et twhited@iup.edu avant le 1 septembre.  La liste des auteurs retenus sera annoncée avant le 15 septembre.  Les articles, limités à 8.000 mots (notes non-incluses), devront être soumis aux éditeurs avant le 15 avril 2018.

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts