Tous les articles par Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

Appel à articles: Ambiance et histoire de l’architecture (date limite 15 mai 2015)

Ambiances – Revue internationale sur l’environnement sensible, l’architecture et l’espace urbain

APPEL A ARTICLES – Réception des propositions : 15 mai 2015

Ambiance et histoire de l’architecture :

l’expérience et l’imaginaire sensibles de l’environnement construit

Revue bilingue à comité de lecture http://ambiances.revues.org

Argumentaire

Comment peut-on rendre compte des dispositions spatiales, matérielles et sociales qui fabriquent une configuration sensible particulière, une ambiance, à un moment donné de l’histoire ? En posant cette vaste question, ce dossier thématique de la revue Ambiances cherche à combler quelques-unes des brèches dans l’histoire conduite aujourd’hui : celles qui touchent à la conscience environnementale des sociétés du passé sur les constructions, celles qui énoncent que l’évolution historique de l’architecture et des villes est liée à l’expérience concrète de l’environnement construit, à l’évaluation de son potentiel d’habitabilité, à sa transformation pour les besoins et la joie de l’usage. Nous faisons ainsi de cet appel à articles un pari : celui de placer l’ambiance de ces espaces et de ces lieux comme une des forces méconnues de l’histoire architecturale et urbaine.

Les travaux de Lucien Febvre, d’Alain Corbin, de Sabine Barles, de Jacques Léonard, de Geneviève Massard-Guilbaud, pour ne citer qu’eux, ont retracé la croissance des pollutions olfactives, auditives et visuelles. De nombreuses manifestations scientifiques récentes ont également mis en évidence la permanence de ces phénomènes dans l’histoire. Interroger l’ambiance comme objet historique, comme support de connaissances nouvelles sur les bâtiments du passé, au même titre que le sont aujourd’hui les recherches sur le temps, le désir, le corps, la beauté, la vie privée, etc. permet d’ouvrir trois nouveaux types d’investigations :

1/ Explorer les sources du sensible à travers le temps

Comment avoir accès aux ambiances du passé ? Fragiles et éphémères, les traces sensibles existent pourtant sur de multiples supports. Du côté de l’iconographie, de la littérature, du cinéma, de l’audiovisuel, des techniques ou des traités d’architecture, ces sources racontent un savoir-faire et un imaginaire de l’habitant, de l’architecte, du passant, un imaginaire et un savoir-faire que l’histoire de l’architecture laisse parfois en marge.

Quelles sont ces sources et comment pouvons-nous les interroger et les croiser ? Les interroger, c’est d’abord questionner l’Homme dans son existence passée qui établit pour lui-même et pour ses proches, un aménagement en étroite interaction avec la perception qu’il souhaite et la production possible des odeurs, des regards, des écoutes, du toucher des objets et de la température des lieux. Les sources existent indirectement par l’intermédiaire des bâtiments et des sites qui traversent les époques. Ils forment des repères spatiaux permanents à partir desquels il est possible de constater des évolutions ou a contrario des situations figées. Ces sources du sensible restent à explorer.

2/ Interpréter et restituer les expériences sensibles passées

S’intéresser aux singularités historiques d’une ambiance, ce n’est pas seulement s’intéresser aux sources sonores, olfactives, lumineuses… qui apparaissent à un moment donné de l’histoire, c’est chercher où et comment des expériences sensibles sont reçues comme des expériences singulières et émotives qui plaisent ou déplaisent à une époque. Comment interroger ces sources, les analyser et surtout les interpréter au prisme de nos propres sensibilités et de nos goûts ? Est-il simplement possible de se projeter dans une ambiance passée sans la déformer ni la trahir ?

Si les environnements perdurent, la compréhension de leurs caractéristiques sensibles est souvent difficile car ils ont été conçus et construits en d’autres temps et pour d’autres que nous. Ces traces peuvent apparaître tantôt comme des décors incompris et inutiles, tantôt comme des vestiges fragiles menacés. Grâce aux évolutions technologiques et au croisement des sources, des simulations d’ambiance offrent une lecture nouvelle de l’histoire et des situations urbaines. Dès lors, jusqu’où peut aller le travail de recherche dans la reconstitution d’une ambiance pour interpréter et restituer les expériences sensibles passées ?

3/ Révéler des imaginaires d’ambiance

Que dire enfin de ces nombreux imaginaires d’ambiance, ces visions rêvées, ces idées de projets de bâtiments et de lieux dont la concrétisation matérielle a transformé, sinon fait disparaître, les motivations initiales ? Fantasmés ou rêvés, objets de véritables projets sociaux, politiques ou artistiques, ces imaginaires

d’ambiance disent autant sur les modes de conception des projets que sur le destin de certaines utopies. Les opérations de transformations diverses (reconversion, réhabilitation, enjeux énergétiques, etc.) peuvent être des moteurs pour modifier ou, a contrario, tenter de recréer des ambiances réelles ou supposées. Elles sont l’occasion d’interroger les motivations qui président à ces changements et les méthodes mises en oeuvre pour façonner une nouvelle identité architecturale et urbaine.

Certains lieux transformés, parfois meurtris mais parfois aussi sublimés et révélés, comportent en leur sein une stratification d’ambiances qui leur confère une identité riche mais complexe à déchiffrer. C’est la lecture et l’interprétation de cette complexité par les générations successives qui orientent leur devenir autour d’enjeux multiples et parfois contradictoires, notamment du point de vue patrimonial. On interrogera dès lors le sens donné à certaines politiques de conservation qui entendent préserver, au nom d’une certaine fidélité historique, des dispositions ou des éléments matériels eux-mêmes éloignés d’un imaginaire

d’ambiance initial.

Articles attendus

L’appel à articles s’adresse à un large panel de chercheurs et de praticiens au croisement entre histoire et ambiances dans les champs :

De l’architecture, de l’urbanisme, du design

De la réhabilitation d’architecture, des études du patrimoine

De l’histoire du sensible, de l’histoire culturelle, du cinéma, des sources audiovisuelles

De l’anthropologie, de la sociologie, de la littérature.

Les articles porteront sur une ou plusieurs des problématiques développées ci-dessus, sans que les périodes historiques, les exemples et les études de cas ne soient limitatifs. Les sources étudiées peuvent être multiples.

Modalités de soumission

Les auteurs devront envoyer une proposition d’article de 3000 à 5000 signes aux responsables du dossier avant le 15 mai 2015 à l’adresse : ambiances.history@gmail.com (cf. calendrier ci-dessous).

Les propositions d’articles et les articles eux-mêmes pourront être soumis en français ou en anglais.

Les propositions seront examinées par les responsables du dossier et le comité éditorial de la revue. Après accord de principe, les auteurs devront envoyer leur article complet, de 25000 à 50000 signes, avant le 15 octobre 2015, délai de rigueur.

Conformément au processus habituel de la revue, les articles seront soumis à deux évaluateurs, selon une évaluation en double-aveugle. La publication du dossier thématique est prévue en septembre 2016.

Calendrier

Lancement de l’appel à articles : 15 février 2015

Réception des propositions : 15 mai 2015 (3000 à 5000 signes)

Réponses aux auteurs : 15 juin 2015

Réception des articles complets : 15 octobre 2015 (25000 à 50000 signes)

Publication indicative du dossier thématique : septembre 2016.

Coordinateurs du dossier

Olivier Balaÿ, architecte en exercice, urbaniste, professeur à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon, chercheur au CRESSON, UMR AAU CNRS-MCC-ECN.

Stéphane Frioux, maître de conférences en histoire contemporaine, Université Lumière-Lyon2, Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes, UMR CNRS 5190.

Nathalie Simonnot, historienne de l’architecture, ingénieur de recherche, laboratoire LÉAV, École nationale supérieure d’architecture de Versailles.

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Renouvellement du bureau de l’ESEH : appel à candidatures (date limite 12 avril)

Cette année, du 28 juin au 2 juillet, la 6e Conférence de l’ESEH se tiendra à Turku.

A cette occasion, le bureau sera renouvelé. Les postes de président et un poste de vice-président sont notamment laissé vacants par Geneviève Massard-Guilbaud et Petra Van Dam, qui ont atteint la limite de leurs mandats (2 consécutifs).

Tout membre de l’ESEH peut candidater ou proposer la nomination de quelqu’un d’autre en contactant (en anglais) le responsable du Nominating Committee : David Moon, Durham University, UK (david.moon@dur.ac.uk) avant le 12 avril 2011, en joignant un CV d’une page ou en faisant un lien vers une page internet perso, mentionnant les postes occupés et les principales publications.


Extracts from new ESEH Constitution:

7. The Board

7.1 The ESEH shall be governed by a board (‘the Board’). The Board consists of a President, two Vice-Presidents, a Secretary, a Treasurer, and five Regional Representatives appointed by the Council of Regional Representatives (see below 12). The Chair of the Conference Committee (see 13.5.4) also becomes ex officio a temporary member of the Board, until the next conference.

7.2. The President, the two Vice-presidents, the Secretary, and the Treasurer shall be elected at every Ordinary General Meeting, which has to be held every two years, and shall remain in office until the day after their successors are elected.

7.3 They shall be elected at the OGM by a simple majority of those voting. These officers cannot simultaneously hold other functions within the Board. The President, the Vice-presidents, and the Secretary are eligible to be re-elected for only one further term in the same office. All these elections can be contested elections (see 13.4.2).

7.4 The RRs shall be elected at the OGM by a simple majority of those voting. They are eligible to re-elected for only one further term in the same office. These elections can be contested elections (see 13.4.2).

7.5 The RRs who are also members of the Board shall be elected by theirs peers at the meeting of the Council of Regional Representatives that meets immediately after every OGM. These officers cannot simultaneously hold other functions within the Board. Their terms as members of the Board shall begin the day after this election and end at the next OGM.

7.6 The offices of Board member and RR of the ESEH shall be unpaid.


8. Powers of the Board

8.1 The Board is entitled to act in the name of the ESEH and to carry out or authorize all actions and operations permitted to the ESEH according to the constitution which are not specifically in the domain of a General Meeting to decide.

8.2 The Board may utilize the ESEH’s funds and represent the ESEH in its promotion or defence.

8.3 Every member of the Board in the proper performance of his duties shall be liable for default, breach of duty or breach of trust and severe negligence solely. Board members responsible for judicial proceedings or for the organization of events on behalf of the ESEH shall be indemnified out the assets of the ESEH against any liability incurred by them in the proper performance of their duties.

8.4 The Board or any of its number as its members may determine may hold any assets or property (whether real or personal) in trust for the ESEH.

8.5 In order to establish links with external organizations the Board may appoint representatives to or from external organizations. Such representatives from other organizations have no vote in the ESEH.


9. Duties of the Board

9.1 The Board is responsible for setting up a project plan to further the objectives of the ESEH and for presenting it to the Council of Regional Representatives for approval. The Board is responsible for ensuring the pursuit of such projects. The organization of a biennial conference of the ESEH is considered a permanent project.

9.2 The President shall be responsible for execution of the Board’s decisions and for assuring the proper and effective functioning of the Society. He shall prepare the agenda of all business meetings and preside at them. He shall be entitled to appoint and remove members of the nomination committee and other committees, except where otherwise provided for in this Constitution. Together with the Secretary, he shall be responsible for the preparation of the biennial report.

9.3 The two Vice-presidents shall support the President in the exercise of his duties and take the place of the President as the situation requires. As far as possible, they shall be entrusted with a specific task or the pursuit of a specific objective, in accordance with decisions taken by the Board.

9.4 The Secretary shall prepare the minutes of all the business meetings of the Society and shall keep a record of them. Together with the President, he shall be responsible for the preparation of the biennial report. He shall give notice to all members of the time and place of the meetings of the Board and the Council of RRs (see art. 12), and the OGM, at least 40 clear days in advance. He shall send out lists of nominees to all members in advance of the election of officers; shall report election results to the membership; shall have charge of the corporate seal of the society; and shall notify all committees of their appointment.

9.5 The Treasurer shall deal with the accounts of the ESEH and, under the guidance of the President, shall maintain the list of members, effect all payments and receive all monies, and under instruction of the Board deal with the withdrawal, transfer and sale of all assets of the ESEH.

9.6 As far as possible the Board entrusts its members (both those elected by the Council of Regional Representatives and those elected by the OGM) with specific tasks, depending on the needs and current projects of the society. Among these tasks are, for example: Webmaster; Member of the Summer School Committee; Member of the Editorial Committee, etc. ‘

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

2nd ESEH Summer School, « Water, Culture, Politics », Venise, juin 2011. Date limite candidatures : 20 février 2011

2011 sera une année importante pour l’European Society for Environmental History :

du 20 au 25 juin sera organisée, avec le soutien financier du Rachel Carson Center for Environment and Society de Munich, la 2e Summer School.

Elle se tiendra au Centro Tedesco di Studi Veneziani (Palazzo Barbarigo della Terrazza) à Venise, et aura pour thème général :  Water–Culture–Politics: Perspectives in Environmental History

18 doctorants de toute l’Europe seront invités à discuter de leurs travaux, encadrés par des spécialistes. La « summer school » offrira en effet des lectures d’universitaires reconnus, ainsi que des excursions autour de Venise.

Any doctoral student who is affiliated with a university in Europe and whose work touches on the general topic of the summer school (“Water–Culture–Politics: Perspectives in Environmental History”) is invited to apply, regardless of the time period or geographical location of their research. Issues that can be discussed at the summer school may include, but are not limited to the following:

·         Sinking cities

·         Water degradation and pollution

·         Water conservation

·         The politics of water-engineering and water-management

·         Environmentalism in water history

·         Cultural aspects of waterways and lakes in Europe

Candidature :

Applicants are asked to submit a proposal for a paper to be discussed at the summer school (400–500 words) by 20 February 2011 along with a short CV and the names of two references via e-mail (only!) to CarsonCenter@lmu.de (subject line: ESEH summer school 2011).

Preference will be given to doctoral students who have completed most of their archival research and have started to write.

Participation:

Successful applicants will need to submit their paper (5,000–7,000 words including footnotes) by 27 May 2011. At the summer school, the group will discuss each paper and each student will present formal comments on the paper of a fellow participant.

The Rachel Carson Center for Environment and Society will organize the event and cover travel costs (within Europe) and hotel accommodation in Venice.

Please send specific inquiries to Christof Mauch (mauch@lmu.de).

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Appel à communication « Protection et valorisation des ressources naturelles dans les Etats de Savoie »

Vous trouverez ci-dessous l’appel à communication pour le colloque « Protection et valorisation des ressources naturelles dans les Etats de Savoie du Moyen-Age au XIXe siècle.  Contribution à une histoire du développement durable ».

Organisateur : Programme de Recherche sur les Institutions et le Droit des Anciens Etats de Savoie, Université de Nice

  Lieu : Cuneo

Dates : 6 et 7 octobre 2011.

Appel à communication PRIDAES

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts