Journées d’études, Paris 28 et 29 mai 2010

Journées d’étude RUCHE 2010 tenues les vendredi et samedi 28 et 29 mai 2010 à l’EHESS, 105 boulevard Raspail, Paris 6e

Ressources  et crises des ressources. Enjeux interdisciplinaires

2ème Journée d’étude du Réseau Universitaire des Chercheurs en Histoire Environnementale

28- 29 mai 2010

Responsables :

Corinne Beck, professeure d’histoire – CALHISTE- Université de Valenciennes

Eric Fabre, maître de conférences en écologie – IUT de Digne- Université de Provence.

Position

La question des ressources naturelles et de leur épuisement envahit les débats politiques contemporains. Elle occupe également une place majeure dans les problématiques environnementales, objet d’étude des historiens, des géographes, sociologues et biologistes. Peuvent alors se combiner, autour de cette idée de ressource et de crise des ressources, deux points focaux de la réflexion : celui du politique et de la gestion de la chose publique, et celui de la connaissance académique éclatée entre disciplines.

L’objet de cette Journée du Réseau Universitaire des Chercheurs en Histoire de l’Environnement (RUCHE) est d’historiciser cette notion de ressource en démêlant les fils des élaborations parallèles par les diverses disciplines. Des chercheurs en Sciences Humaines et Sociales comme en Sciences de la Terre et de la Vie se sont investis dans ce type de recherches dont témoigne, ces dernières années, la multiplication de séminaires, de colloques, de publications. La diversité des approches invite à faire le point sur la façon dont chacune a pris en compte la question des ressources et sur les évolutions des dernières décennies à cet égard. Aussi est-il paru opportun dans ce cycle des Journées d’étude mis sur pied par le RUCHE, de consacrer l’une d’entre elles à un état des lieux « d’historiographie interdisciplinaire ».

La question de la construction d’articulations entre les différentes disciplines, qui seule permet d’engager une réflexion collective, sera au cœur des débats. Mais, il importe dans un premier temps de réduire la complexité sémantique, préalable nécessaire à une clarification des concepts et des méthodes mis en œuvre dans chaque domaine. Alors, peut s’ouvrir une réflexion sur l’élaboration de nouveaux savoirs scientifiques et leurs capacités d’expertise scientifique. Les Sciences Humaines et Sociales, et plus particulièrement l’Histoire, en articulation avec les Sciences du Vivant, doivent apporter leur contribution à la prospective en matière d’environnement. Cette connaissance académique pluridisciplinaire a toute sa place dans les décisions d’aménagement et de gestion.

Programme

Vendredi 28 mai 2010

Salle 4, EHESS 105 boulevard Raspail

A partir de 9h30 – Accueil des participants

10h00- 12h00 – Assemblée Générale du RUCHE

14h00 – Yves ALPE, économiste, Maître de conférences HDR, UMR P3-ADEF, Université de Provence : « Le concept de « ressources » est-il « épuisable » ? – Quelques aperçus sur l’évolution du vocabulaire économique ».

14h45 – Bertrand SAJALOLI, géographe, Maître de conférences, Université d’Orléans – CEDETE EA 1210 : « Aux sources de la géographie, les ressources de l’espace ».

15h30 – Martine CHALVET,  historienne, Maître de conférences, Université de la Méditerranée – DESMID : « Panorama historiographique des ressources forestières » .

16h15 – Discussion

Samedi 29 mai 2010

Salle 7, EHESS 105 boulevard Raspail.

9h30 – Patrick FOURNIER, historien, Maître de conférences, Université Blaise Pascal/ Clermont II – CHEC (EA 1001) : « L’évaluation des usages de la ressource en eau : de l’histoire économique à l’histoire environnementale ».

10h15 – Jean-Paul BILLAUD, sociologue, Directeur de recherches CNRS – Ladyss — Universités de Paris 1 et Paris 10, « Les ressources : de la pluridisciplinarité à l’interdisciplinarité. La quête d’un objet déformé en sociologie ».

11h00 – Discussion


Laisser un commentaire